Carence en potassium : causes, symptômes et traitement

Notre corps a besoin de nutriments pour mieux fonctionner. Parmi ces-derniers on a les sels minéraux notamment le minéral de potassium. La présence de cet élément est  indispensable pour l’exécution de nombreuses fonctions vitales. Cependant il peut arriver que cet élément existe dans notre sang en faible quantité. On parlera de carence en potassium ou L’hypokaliémie. C’est quoi la carence en potassium ? Qu’est-ce qui cause cela et comment le traite-on ? On vous en parle.

Qu’est-ce que le potassium ?

Le potassium est un minéral présent à l’intérieur des cellules nerveuses et musculaires. Son rôle est d’assurer la transmission des messages nerveux et la contraction des muscles. Selon les explications d’un médecin généraliste, ce minéral, associé au sodium,  permet à l’organisme de réguler les activités biochimiques des cellules nerveuses et musculaires par l’intermédiaire du flux sanguin. Aussi il aide à réguler l’équilibre acido basique de tout le corps par ces mêmes cellules. C’est donc un électrolyte.

Le potassium est également connu pour sa participation au bon fonctionnement des reins et des glandes surrénales.

Il contribue à de nombreuses réactions enzymatiques, à la synthèse des protéines et au métabolisme des glucides, entre autres.

Quand peut-on parler de carence de potassium ?

On peut parler d’une carence en potassium ou d’une hypokaliémie quand on observe une diminution de la quantité de potassium contenue dans le sang, avec une concentration inférieure à 3,5 mmol/l. Il faut noter que le taux normal du potassium dans le sang est compris entre 3,5 et 4,5 mmol/l. Ces normes peuvent varier en fonction des laboratoires, et peuvent aller jusqu’à 5 mmol/L. Cette carence peut entraîner des conséquences parfois fatales en raison des complications cardiaques.

Quelles sont les causes d’une carence en potassium?

Tout d’abord il est important de savoir que le potassium n’est pas un élément qui est synthétisé par l’organisme. Il puise sa source dans les aliments que nous consommons surtout dans certains fruits et légumes. Une carence peut survenir chez un sujet dont l’alimentation est pauvre en potassium.

Dans certaines formes d’anorexie (perte maladive d’appétit) accompagnés de vomissements, l’on peut perdre de son taux de potassium dans le sang. Le jeûne prolongé peut en être aussi une cause. À cela s’ajoutent les diarrhées aiguës et ou chroniques, l’élimination du potassium à travers l’urine. L’emploi de certains médicaments diurétiques augmente aussi son élimination dans les urines. Vous avez par exemple des laxatifs, de l’aspirine, des digitaliques, etc.

Il faut aussi savoir que tout apport exagéré de sodium tel que le sel de cuisine fait chuter le taux de potassium dans le sang. Il faut donc réduire la consommation de sel. 

Quels sont les symptômes d’une carence en potassium ? 

On peut reconnaître une carence en potassium par les signes suivants. 

Une  fatigue générale avec des crampes musculaires. 

En effet, lors d’une carence, l’organisme réagit en présentant une forme de fatigue et de faiblesse générale. On vient de le dire plus haut, le potassium se trouve dans les cellules musculaires. Donc un apport insuffisant de ce minéral fera déclencher une série de dysfonctionnements à ce niveau qui se manifestent par des crampes. Cela se produit aussi bien chez le jeune, l’adolescent ou encore l’adulte. 

Des problèmes cardiaques

Le potassium joue un rôle vital surtout au niveau des muscles, on le sait. Or on sait aussi que le cœur est un muscle. Raison pour laquelle un apport trop bas peut se manifester par des problèmes cardiaques notamment des anomalies de rythme cardiaque (arythmie).vous aurez parfois des palpitations cardiaques, parfois des battements très lents au niveau du cœur. Raison pour laquelle il est conseillé à ceux qui sont naturellement prédisposés à des problèmes cardiaques de faire attention à leur taux de potassium. 

Les problèmes de transit intestinal

Ce minéral ne remplit plus bien sa mission de transmission d’informations aux muscles  de notre système digestif s’il est en quantité insuffisante dans l’organisme. Ce qui peut provoquer des problèmes de constipation. On peut aussi constater des ballonnements, des gaz, des douleurs abdominales. 

Lorsque ces symptômes apparaissent et ne sont expliqués par aucune autre cause apparente, il faut consulter un médecin. Ce-dernier vous fera un bilan biologique au cours duquel votre kaliémie sera mise à jour. 

Comment peut-on traiter une carence en potassium ? 

Pour traiter ce problème, il faut tout d’abord faire des examens afin de diagnostiquer les causes de cette carence. Ce qui voudra dire que le traitement à suivre dépendra de la nature et du niveau de carence qui se présente. 

Dans certains cas, on recommande de prendre des compléments ou suppléments potassiques. Il est quand même important de respecter la posologie et de prendre de petite quantité, au cours des repas, plusieurs fois par jour. 

Si le manque est vraiment sévère, le médecin peut envisager une administration de potassium par voie intraveineuse. 

Mais généralement le meilleur des traitements qui est préconisé c’est le traitement préventif avec la consommation des aliments riches en potassium

Quels sont les aliments riches en potassium ? 

Vous pouvez trouver le potassium dans les fruits, les fruits secs, les légumes et légumineuses mais aussi dans certaines viandes et poissons et ainsi pallier votre carence en ce minéral très indispensable. Vous avez entre autres :

  • Les légumes et légumineuses : lentilles, haricots verts et haricots blancs, pomme de terre, artichaut, épinard, avocat, champignon, petits pois ;
  • Les fruits : banane, agrumes, raisin, abricot, cassis ;
  • Les fruits secs : dattes, pruneaux, amandes, noix, abricots, pistaches ;
  • Les viandes : lapin, mouton, bœuf, poulet ;
  • Les poissons : sardine, dorade, poissons maigres, morue salée et séchée, maquereau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×