Calculateur d’IMC

Indice de masse corporelle (IMC)Interprétation (d’après l’OMS)
moins de 18,5Insuffisance pondérale (maigreur)
18,5 à 25Corpulence normale
25 à 30Surpoids
30 à 35Obésité modérée
35 à 40Obésité sévère
plus de 40Obésité morbide ou massive

Indice de masse corporel

Prendre soin de son corps n’est pas seulement une question d’esthétique mais avant tout, de santé et de bien-être. Pour cela, l’une des mesures de prévention de la santé que nous ne devons pas oublier de prendre est le contrôle du poids de notre corps. Sommes-nous en situation de maigreur, avons-nous le poids qu’il faut ou encore sommes-nous en surpoids ? L’un des moyens sûrs et conventionnels de trouver les bonnes réponses à ces questions est l’IMC, l’indice de masse corporel. C’est une valeur indicative qui permet de mieux prévenir les risques pour la santé. C’est quoi exactement L’IMC et comment le calcule-ton ?

C’est quoi L’IMC ?

Inventé dans les années 1840 et seul indice validé par l’Organisation Mondiale de la santé pour évaluer la corpulence d’un individu afin de se prémunir contre les risques de santé, l’indice de masse corporelle est le rapport entre le poids et la taille du corps. Cette valeur permet de savoir si votre poids est idéal, autrement dit, s’il est adapté à votre taille. Un IMC trop élevé peut être révélateur d’un surpoids voire d’une obésité. Quand il est trop bas, il peut indiquer qu’une personne est trop maigre. Cet indicateur est utilisé par les médecins pour évaluer l’état nutritionnel.

Le calcul de cet indice repose sur une formule mathématique toute simple que tout le monde peut essayer de faire.

Comment calcule-t-on l’IMC ?

Pour calculer l’IMC, vous n’avez qu’à diviser votre poids en kg par la taille en m². Le chiffre obtenu permet d’estimer la corpulence et éventuellement le surpoids ou l’obésité chez l’adulte, homme ou femme.

Un IMC normal est compris entre 18,5 et 25. En dessous de 18,5, l’individu est considéré comme trop maigre. Au-dessus de 25, c’est du surpoids. A partir de 30, on parle d’obésité.

Quel est le bon IMC pour une femme ?

Avant tout, notez que l’indice de masse corporel ne tient pas compte du sexe ni de l’âge. Sa formule est identique pour tous. Pour connaître donc l’IMC de la femme, vous n’avez juste qu’à procéder à son calcul tel qu’on vient de le voir un peu plus haut.

Toutefois il est important de savoir qu’entre 50 et 60 ans alors que la femme est ménopausée, on constate une augmentation du poids. Ce qui est lié à une perturbation du métabolisme; le corps dépensant moins de calories au repos.

Quel est l’IMC idéal pour un homme ?

La même formule utilisée pour calculer l’IMC de la femme s’applique à l’homme. Comme vous le savez cet indice ne dépend pas de l’âge ni du sexe. De même, il ne dépend pas non plus du poids des différents liquides de l’organisme (par exemple, le liquide lymphatique en cas d’œdème), ni de la masse osseuse, ni de la masse musculaire. La répartition des graisses n’est pas non plus prise en compte par cet indice.

Raison pour laquelle, deux hommes aux physiques diamétralement opposés (l’un avec un ventre énorme et l’autre avec des abdos en béton) pourront avoir le même IMC. Cela pourrait être surprenant mais les sportifs avec d’énormes masses musculaires peuvent avoir un IMC élevé et présenter des risques d’obésité, donc de santé. Et ceci sans pour autant être gros.

Quand peut-on parler d’obésité ?

Quand votre poids commence à dépasser de façon considérable votre taille, il faut déjà commencer par vous poser des questions. En effet, selon l’OMS, il y a obésité quand votre indice de masse corporel dépasse 30. L’Organisation Mondiale de la Santé classe également l’obésité en 3 niveaux qui sont:

IMC entre 30 et 34,9 : classe I (obésité modérée)

IMC entre 35-39,9 : classe II (obésité sévère)

IMC ≥ 40 kg/m² : classe III (obésité massive ou morbide)

Il existe également ce qu’on appelle l’obésité abdominale. Elle est définie selon les recommandations de la Haute Autorité de Santé, comme un tour de taille qui est supérieur à 94 cm pour les hommes et supérieur à 80 cm pour les femmes. Raison pour laquelle il est également important de prendre  en considération le tour de taille en vérifiant votre poids.

Sachez aussi que l’obésité entraîne l’apparition de nombreuses pathologies telles que l’hypertension artérielle, l’athérosclérose, le diabète de type 2 mais aussi les maladies du foie, les maladies rénales, et même de nombreux cancers, en l’occurrence du sein de l’utérus et du foie.

Quand parle-t-on d’insuffisance pondérale ?

L’insuffisance pondérale est la perte de poids. Certains parleront de maigreur. Cela se produit quand votre poids est trop inférieur par rapport à votre taille,soit un IMC inférieur à 18,5 kg/m2. Ce faible indice de masse corporel (IMC) est peut-être la conséquence d’une pathologie. Il peut aussi être voulu et provoqué par une volonté de perdre du poids (les mannequins et autres victimes d’anorexie). Dans un cas comme dans l’autre, l’insuffisance pondérale peut exposer à un certain nombre de risques pour votre santé (carences, anémie, ostéoporose…)

Nécessité d’avoir un IMC normal

Vous le savez, la surcharge pondérale et l’insuffisance pondérale ne sont pas bénéfiques pour la santé. L’idéal serait donc de maintenir votre IMC à la normale c’est à dire entre 18, 5 et 24,9. En d’autres termes, il faut tout faire pour garder votre poids proportionnel à votre taille.

Pour cela, il faut revoir vos habitudes alimentaires en optant pour une alimentation équilibrée, sans excès de matières grasses. Ceci, associé à une activité physique régulière vous aidera à maintenir votre poids idéal.

×