Encore appelé « Trèfle des prés », « trèfle violet » ou encore « queue de renard », le trèfle rouge est une plante vivace reconnue pour ses multiples propriétés. Il est largement utilisé en médecine traditionnelle comme remède contre les symptômes de la ménopause, l’asthme, la coqueluche, l’arthrite et même le cancer. Datant de très longtemps, cette plante est l’une des premières plantes cultivées par l’homme pour améliorer le sol et comme fourrage pour le bétail. Il est très apprécié depuis l’antiquité. Dans cet article nous revenons sur les bienfaits multiples et les utilisations de ce végétal que l’on surnomme « plante de la ménopause ».

C’est quoi le trèfle rouge ?

Le trèfle rouge est une plante herbacée rose foncé originaire d’Europe, d’Asie et d’Afrique du Nord. De plus, il est maintenant populaire dans toute l’Amérique du Sud comme culture fourragère pour améliorer la qualité du sol.

De son nom scientifique “trifolium pratense”, le trèfle rouge est issu de la famille des Fabacées. Du haut de ces 5 cm environ, elle est reconnaissable à ses feuilles organisées en trois folioles ovales présentant une tache blanche en forme de croissant bien caractéristique sur leur gerbe. Ses fleurs de couleur rouge violet les caractérisent également. 

Historiquement, le trèfle rouge a été utilisé à de multiples fins médicinales, aussi bien en Asie qu’en Occident. On lui attribuait des vertus dépuratives, diurétiques, cholérétiques, expectorantes et antispasmodiques. Par exemple, le trèfle rouge était autrefois employé en Chine et en Russie pour traiter certains problèmes de santé.

Quelle est la composition nutritionnelle du trèfle rouge ?

Le trèfle rouge est riche en minéraux comme le calcium, le magnésium, le phosphore et le potassium, et en oligo-éléments tels que le chrome, le cuivre, le fer, le cobalt, le zinc ou le sélénium. Elle renferme également des vitamines C, B, E et K.  Il contient des phytoestrogènes, des protéines, des phytostérols, des coumarines, des flavonoïdes et de la chlorophylle pour ne citer que ceux-là. Cette plante renferme aussi des tanins, des glucosides, des acides organiques et des pigments. 

Quels sont les bienfaits du trèfle rouge ? 

L’essentiel des bénéfices santé de cette plante est en faveur des femmes.

Santé cardiaque

Selon des études préliminaires, le trèfle rouge a la capacité d’améliorer la santé cardiaque chez les femmes ménopausées.

En effet, une étude de 2015 portant sur 147 femmes ménopausées a indiqué une diminution de 12 % du (mauvais) cholestérol LDL après avoir pris 50 mg de trèfle rouge. 

Il prévient l’ostéoporose 

Il a été  scientifiquement prouvé que le trèfle rouge peut réduire la perte osseuse associée à la ménopause et soulager les symptômes associés à l’hypertrophie bénigne de la prostate (HBP). En effet, La ménopause entraîne une chute de la production d’œstrogènes, susceptible d’accroître la déminéralisation des os. Ce qui entraîne l’ostéoporose.

Le trèfle rouge est riche en isoflavones. Ce sont des produits ayant une action similaire à celle de l’œstradiol. Grâce à cela, il peut freiner ce phénomène et protéger le capital osseux de la femme ménopausée. 

Il combat efficacement le cancer 

Les actions anti-cancéreuses du trèfle rouge ont été reconnues  et ce, depuis le XVIIIe siècle par médecins et herboristes, il entre même dans la composition de différentes préparations populaires réputées pour traiter le cancer.

Il ralentit les symptômes de la ménopause 

Il a été prouvé que les isoflavones que contient le trèfle rouge stimulent les niveaux affaiblis d’œstrogène chez les femmes en période de ménopause.  En effet, ces isoflavones agissent un peu comme les œstrogènes dont la forte production atténuerait les effets liés aux symptômes de ménopause tels que les bouffées de chaleur. 

Le trèfle rouge a également montré de légères améliorations dans d’autres symptômes de la ménopause, tels que l’anxiété, la dépression et la sécheresse vaginale. 

Il soigne la peau et les cheveux 

L’extrait de trèfle rouge a été utilisé en médecine traditionnelle pour favoriser la santé de la peau et des cheveux .Dans une étude randomisée portant sur 109 femmes ménopausées, les participantes ont signalé des améliorations significatives au niveau de la texture, de l’apparence et de la qualité globale des cheveux ainsi que de la peau après avoir pris 80 mg d’extrait de trèfle rouge pendant 90 jours. 

Quelle utilisation peut-on faire du trèfle rouge ? 

Pour profiter de ses multiples bienfaits, le trèfle rouge peut être utilisé en infusion. On infuse les sommités fleuries séchées. Dans ce cas, 20 g de fleurs séchées de trèfle rouge suffisent pour 1 litre d’eau à raison de 3 tasses / jour. Ces fleurs sont à infuser 15mn dans de l’eau bouillante. Cette infusion est aussi efficace contre la toux. Vous pouvez également le prendre en capsules et en teinture mère. Pour la teinture mère, prendre de 1ml à 2 ml, trois fois par jour. 

Cette plante peut également être prise par voie externe. Vous pouvez par exemple l’utiliser en compresses imbibées de l’infusion refroidie, appliquées sur les problèmes cutanés ou sur les yeux fatigués. Vous pouvez également l’utiliser en crèmes et onguents contenant des extraits de trèfle rouge, pour calmer les démangeaisons cutanées.