Fer : rôles, bienfaits et sources

Pour avoir une santé de fer, quoi de mieux que d’apporter à l’organisme, ses besoins journaliers en fer. Sans mauvais jeu de mots, le premier « fer » désigne le métal, symbole de durabilité et de force, le second fer désigne un nutriment dont la présence dans le corps est indispensable au bon fonctionnement de ce-dernier. En effet, le fer joue un rôle primordial dans l’organisme et intervient dans beaucoup de processus métaboliques. Quel est son rôle, ses bienfaits et surtout dans quels aliments peut-on le trouver, vous aurez les réponses à toutes ces questions dans les lignes qui suivent. 

Qu’est-ce que le fer ? 

Le fer se présente comme un nutriment présent en très faibles quantités (traces) dans l’organisme. On peut donc le classer dans la catégorie des oligo-éléments. On le retrouve dans l’hémoglobine et dans la myoglobine. Le premier est une substance protéique contenue dans les globules rouges qui sont chargés de transporter l’oxygène vers toutes les cellules. Le second est une substance semblable à l’hémoglobine, qui aide les muscles à mettre de l’oxygène en réserve. 

Principalement absorbé dans l’intestin grêle, le fer doit être présent dans l’organisme  pour  le bon fonctionnement de celui-ci. Les besoins de ce nutriments diffèrent selon que vous soyez femmes, hommes ou encore enfants. Ainsi donc, le corps d’un homme de 70 kg en renferme environ 4 g et  2,5 g pour une femme de 60 kg. Cela peut varier aussi selon les activités physiques. 

Le fer est un oligo-élément dont les propriétés sont très nombreuses. Pour en connaître quelques-unes, intéressons-nous plutôt au rôle qu’il joue. 

Quel est le rôle du fer ? 

Comme nous l’avons dit un peu plus haut, le fer joue plusieurs rôles dans l’organisme et participe à plusieurs processus physiologiques. Entre autres:

Il favorise l’oxygénation du sang des cellules et des muscles. Il entre dans la composition de l’hémoglobine en contribuant au transport de l’oxygène de l’air inspiré vers tous les organes du corps. Il entre également dans la composition de la myoglobine en jouant un rôle très important dans la division cellulaire. 

Le fer joue aussi un grand rôle dans le renforcement du système immunitaire. Il permet de même d’assurer le développement ainsi qu’un bon maintien de la fonction cognitive à savoir la concentration, la mémoire ou encore l’apprentissage. 

Il exerce également une action efficace contre la fatigue. 

Voilà de manière synthétisée les différents rôles que joue le fer dans l’organisme. Quels sont les bénéfices et les avantages que tire le corps humain de ces différentes actions ? 

Quels sont les bienfaits du fer ? 

Les bienfaits du fer sont multiples raison pour laquelle notre organisme ne doit pas en manquer. Les femmes en grossesses en l’occurrence et les sportifs trouveront dans les nombreux rôles du fer à savoir l’oxygénation du sang, l’amélioration du bien-être et le renforcement du système immunitaire, une aide très précieuse. 

Les bienfaits sur la grossesse 

Il n’est pas rare de voir les femmes enceintes se faire prescrire des médicaments ou des compléments alimentaires en fer. Ceci parce qu’étant donné qu’un fœtus est en  train de croître en elles, leurs besoins en fer vont également s’accroître. Si ce besoin n’est pas comblé, le taux de ferritine aura tendance à baisser et si rien n’est toujours fait, elles risquent de souffrir d’une anémie ferriprive. 

Toutefois, il est conseillé de consulter le professionnel de santé qui suit la grossesse avant de prendre des suppléments en fer étant donné que chaque grossesse est unique. 

Bienfaits sur la fatigue

Pour ceux qui souffrent souvent de problèmes de fatigue récurrente, un apport plus adéquat en fer à votre corps vous sera d’une grande aide. À la manière de la vitamine C, il réduit considérablement la fatigue et aide le corps à garder toute sa tonicité, sa vigueur. Il aide également le cerveau à optimiser toutes ses fonctions, ce qui permet une meilleure concentration. 

Bénéfices sur le sport 

Pour les sportifs, il est indispensable de disposer d’une dose convenable de fer dans l’organisme étant donné que vous dépensez beaucoup d’énergie incluant les dépenses en fer. La sueur que vous dégagez par exemple en transpirant lors de vos exercices physiques traduit bien cette perte en fer. Ce qui fait que vous n’êtes pas à l’abri d’un éventuel risque de carence en fer. Le fer avec ses actions sur le métabolisme énergétique, sur l’oxygénation du sang ainsi que sur le  système immunitaire et la fatigue, vous est donc d’une aide précieuse. Vous devez adapter votre régime alimentaire en conséquence. 

Vertus sur les cheveux 

Les bienfaits du fer s’étendent même aux cheveux. En effet, le fer aurait des effets bénéfiques sur les cheveux en les empêchant de tomber et de se casser ou encore de prendre des mauvaises teintes. Raison pour laquelle certains produits cosmétiques mettent l’accent sur la présence du fer dans leur formule de préparation. Toutefois, il est important de prendre cela avec réserve. 

Le fer est un  nutriment indispensable pour le corps. Cependant, il n’est pas synthétisé par ce-dernier. Il faut donc un apport d’autres sources extérieures à l’organisme. Ce sont donc les aliments vers lesquels il faut se tourner. 

La surcharge en fer

Un apport régulier correspondant aux besoins du corps est nécessaire, si l’on ne veut pas souffrir d’anémie. Toutefois, bien que le manque de ce minéral peut être dangereux pour l’organisme, un excès l’est encore plus. En effet, il est possible d’avoir une quantité trop élevée de fer dans le corps pour plusieurs raisons que invoquons dans notre article consacré aux causes et symptômes d’une surcharge en fer, et comment faire baisser ton taux de fer ?

Quelles sont les différentes sources de fer ? 

Ces sources ne sont rien d’autres que les aliments que nous consommons au quotidien. Mais quels sont les aliments qui constituent une bonne source de fer ?

Avant de répondre à cette question, il est important de savoir que dans les aliments, le fer existe sous deux formes différentes. Vous avez le fer héminique et le fer non héminique. 

En ce qui concerne la première catégorie, vous avez des aliments comme: le foie de poulet cuit, le foie de bœuf cuit, bœuf rôti, sardines en conserve, la dinde hachée, le boudin noir, les abats, le foie de volaille, les moules, etc. Quant à la seconde catégorie, on a les végétaux, les œufs, le tofu, les légumineuses et des produits laitiers. Le fer héminique se trouve aussi dans les haricots verts, la mâche, les lentilles, les flocons d’avoine, les épinards, les petit-pois, les pistaches et les amandes. Il y en a aussi dans la farine de blé, les céréales à déjeuner, le riz précuit et les pâtes alimentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

×