Les bienfaits de la feuille de noisetier en phytothérapie

Il est très connu pour la douceur de ses fruits brun-roux contenant une amande comestible  appelés noisettes, mais pas forcément connu pour les différentes vertus que contiennent ses feuilles. En effet, le noisetier est un arbuste qui, dans son entièreté, regorge d’énormes richesses. Des fruits aux feuilles en passant par l’écorce ou les branches, ses propriétés médicinales et nutritionnelles sont nombreuses. Dans cet article, nous allons plus mettre l’accent sur les feuilles et leur utilisation pour tirer le meilleur de cette plante. 

Qu’est-ce que le noisetier ? 

Le noisetier est un arbrisseau de la famille des Bétulacées. Avec pour nom scientifique Corylus avellana, il est également connu sous le terme « coudrier ». Étymologiquement, son nom vient du grec « corylus », qui veut dire « casque » en rapport avec l’apparence du fruit, qui est comme casqué par sa collerette. Le nom  « noisetier » vient de son fruit « noisette » qui dérive lui-même du mot « noix ».

Cet arbuste pousse dans les régions tempérées dans l’hémisphère Nord. Vous le trouverez en dehors des forêts, ainsi qu’en  nature dans quasiment toutes les régions de France et dans les bois. Du point de vue physique, il est reconnaissable à sa petite taille qui peut quand-même atteindre jusqu’à environ 5 mètres de hauteur. Il est composé de plusieurs  troncs à écorces brun jaunâtres.

Ses feuilles présentent une forme ovale terminée en pointe et sont bordées de dents grossières. Elles sont disposées de chaque côté de la tige, à des hauteurs différentes. La face inférieure est légèrement duveteuse.

Cet arbuste était déjà connu à l’époque du néolithique où il joua un grand rôle dans l’alimentation des peuples d’alors. Il était également connu dans la Grèce et la Rome antique. Les druides et les pratiquants de la magie blanche l’utilisaient pour ses vertus magiques. Aujourd’hui, il est plus utilisé pour ses propriétés antioxydantes, en l’occurrence ses feuilles.

Quelles sont les différentes constituants des feuilles du noisetier ?

Les feuilles du noisetier contiennent une bonne dose de tanins condensés. On y retrouve également des antioxydants tels que les flavonoïdes (myricitrine) et les proanthocyanidols. Ces feuilles sont riches en sels minéraux tels que le zinc, le fer, le cuivre, le magnésium, le phosphore. Elles  disposent d’une bonne dose de vitamines E et B5

On ne peut pas parler des constituants de ces feuilles sans mentionner les acides gras notamment les omégas 3 et les fibres. 

Les bienfaits thérapeutiques des feuilles de noisetier 

Leurs propriétés antioxydantes leur permettent de lutter contre le développement des radicaux libres qui favorisent le vieillissement des cellules du corps. Elles mènent également des actions anti-inflammatoires, ce qui fait d’elles de redoutables défenseurs de l’organisme contre les maladies infectieuses, les états fiévreux, les rhumatismes, etc. 

Les feuilles de noisetier ont des propriétés vasoconstrictrices. Vous pouvez les utiliser pour soigner les affections du système veineux (varices, hémorroïdes, séquelles de phlébite…). Vous pouvez vous en servir aussi pour faciliter le confort de la circulation veineuse (jambes lourdes).  Elles sont également recommandées dans le traitement contre les œdèmes des jambes, les rétentions d’eau causées par une mauvaise circulation. 

Grâce aux tanins qu’elles contiennent, ces feuilles développent des propriétés astringentes et antidiarrhéiques. Elles sont donc conseillées dans le traitement de la diarrhée. 

Les fibres qu’elles renferment permettent d’améliorer le transit intestinal et d’éviter par là les problèmes de constipation ou de digestion en général. 

Utilisées en externe, ces feuilles ont la capacité de soigner les dermatoses grâce à leur pouvoir cicatrisant. 

Étant donné que ces feuilles sont  bénéfiques pour le retour veineux, leurs actions bénéfiques sur les hémorroïdes sont prouvées. 

De même, appliquer les feuilles de noisetier en compresse serait efficace contre les plaies variqueux, les ulcères variqueux et aussi contre les plaies dites atones, c’est-à-dire une plaie qui a beaucoup de mal à se refermer, le système n’arrive pas à guérir. On retrouve souvent ces cas chez les diabétiques. 

Parlant de diabète, la consommation de ces feuilles régule le taux de glycémie, ce qui vous met à l’abri des risques de diabète. Elles aident à diminuer de même les risques de maladies cardiovasculaires. 

Riches en fer, ces feuilles de noisetier constituent un excellent antianémique. 

Leur efficacité sur les problèmes de métrorragie, (c’est-à-dire une perte de sang qui survient hors de la période des règles) est connue. Les femmes ont donc tout intérêt à se mettre à la consommation de ces végétaux. 

Pour bénéficier pleinement des bienfaits que nous venons d’évoquer, vous pouvez consommer les feuilles de noisetier de bien de façons.

La façon la plus connue est l’infusion des feuilles sèches dans l’eau chaude. Faites sécher des feuilles de noisetier et faites infuser 25 g dans un litre d’eau bouillante. Vous pouvez à volonté opter pour de l’eau froide. Dans ce cas, il faut laisser macérer toute la nuit et la consommer le lendemain à raison de 2 à 3 tasses par jour.

Vous pouvez de même utiliser ces feuilles en externe pour soigner les dermatoses et autres affections cutanées.

Les feuilles de noisetier ont beaucoup de vertus, on est d’accord. Mais ces vertus ne sauraient se substituer à un avis ou à une consultation médicale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×