Nutri-Score : définition, calcul et produits concernés

Consommer des aliments sains et de bonne qualité est une chose mais savoir bien les choisir conformément  à leurs valeurs nutritionnelles en est une autre. En effet, il n’est pas évident de faire un choix judicieux de produits alimentaires quand on se retrouve devant toute une panoplie et de variétés de produits étalés dans les rayons des supermarchés. On risque alors de mettre la main par ignorance sur un produit dont on n’a pas forcément besoin ou qui n’a aucun bénéfice sur notre santé. C’est dans ce contexte qu’a été créé Nutri-Score. En quoi consiste ce système et quels sont les produits qui sont concernés ?

Qu’est-ce que le Nutri-Score ?

Le cadre de la création de Nutri-Score

Depuis son lancement en France en 2017, plusieurs pays ont décidé de recommander son utilisation: la Belgique, la Suisse, l’Allemagne, l’Espagne, les Pays-Bas et le Luxembourg. Le Nutri-Score est un système d’information nutritionnel. Il a été créé par Santé publique France, à la demande de la direction générale de la santé. Ceci intervient dans le cadre de la loi de la modernisation du système de santé français du 26 janvier 2016. Il a été alors le fruit de la concertation qui s’en est suivie et qui a réuni industriels, distributeurs, consommateurs, autorités sanitaires et des scientifiques, pour la définition des modalités d’étiquetage. 

L’objectif est d’améliorer l’information nutritionnelle des produits pour aider les consommateurs à acheter des aliments de bonne qualité. 

En quoi consiste réellement ce système ? 

Le Nutri-Score est un logo nutritionnel à 5 couleurs. Posé sur la face avant des emballages, il renseigne sur la qualité nutritionnelle d’un produit en tenant compte de sa valeur énergétique et de sa composition en nutriments. Il répartit les produits alimentaires en 5 classes, de A à E, du vert foncé à l’orange foncé. Le A équivalent au vert est attribué aux produits dotés d’excellentes valeurs nutritionnelles et qui sont à privilégier puisqu’ils sont équilibrés.. Vous avez aussi les trois couleurs intermédiaires (vert clair, jaune et orange). Le E équivalent au  rouge est pour les aliments trop gras ou trop sucrés et qui sont donc peu favorables en termes de valeurs nutritionnelles. Il faut alors  limiter leur consommation. 

Comment est calculé le score d’un produit ?

Ce score est basé sur les compositions nutritionnelles de 100g  ou 100 ml de produit tel que vendu et associe deux types de composantes qui sont:

– Des facteurs nutritionnels à limiter (en cas de consommation excessive) : l’énergie (kJ/100g), les acides gras saturés (g/100g), les sucres simples (g/100g) et le sel (mg/100g)

– Des facteurs nutritionnels à favoriser : les fibres (g/100g), les protéines (g/100g), les fruits et légumes, légumineuses et fruits à coque (g/100g)

Le score final dépendant de ces deux composantes permet d’attribuer une lettre et une couleur par soustraction de la composante négative par la composante positive. 

Quels sont les produits qui sont concernés ?

Presque tous les aliments transformés sont concernés par le Nutri-Score sauf les herbes aromatiques, les thés, les cafés, les aliments infantiles destinés aux enfants de 0 à 3 ans…). Pour les plats composés, s’il y a deux déclarations nutritionnelles (plat + sauce), deux Nutri-Scores peuvent figurer sur le packaging. Vous avez aussi toutes les boissons sauf les boissons alcoolisées.

Les jus de fruits 100% issus de concentrés (réhydratés à 100%) comptent dans le calcul de la teneur en fruits et légumes. Par contre, ils ne comptent pas si la réhydratation n’est pas de 100% ou si cela concerne juste des concentrés sucrés de jus de fruit : par exemple un sirop concentré de citron.

En ce qui concerne les produits en conserve dans un liquide de couverture, le Nutri-Score se calcule sur le produit net égoutté. Exception pour les produits du type fruit au sirop où le sirop est souvent consommé, alors, le score est calculé sur les fruits + le sirop

 Par contre, les produits non transformés tels que les fruits, les légumes, le poisson ou la viande fraîche ne sont pas concernés. Ce logo ne s’applique pas non plus aux  produits dont la face la plus grande a une surface inférieure à 25 cm².

NB: il est important de savoir que tous les produits, quel que soit leur score, ont leur place dans une alimentation équilibrée. Avec un produit au score orangé ou rouge (D, E) il faut juste penser à le consommer de manière occasionnelle ou en quantité raisonnable. Quant aux produits avec un score vert (A, B), ils pourront être consommés plus fréquemment.

L’utilisation de l’étiquetage Nutri-score est-il obligatoire ? 

Même si la question de rendre obligatoire l’étiquetage Nutri-score dans toute l’Europe se pose, le chemin est encore un peu long pour que cela soit adopté. Pour le moment, cet étiquetage nutritionnel est facultatif et repose sur le volontariat des agro-alimentaires et des entreprises. Sachez aussi que le droit d’utiliser le Nutri-Score est délivré gratuitement. Mais à en croire les tractions qui sont en train de se faire, le Nutri-Score pourrait devenir obligatoire en France et dans toute l’Union européenne fin 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.